Alonzo Mourning | Quiz NBA

Alonzo-Mourning-quiz-basket-nba Alonzo Mourning | Quiz NBA

Alonzo Mourning aka « Zo » fait partie de cette génération dorée des pivots dominants. Réputé pour être un énorme défenseur mais aussi un attaquant très régulier , il aura marqué la NBA ansi que la jeune franchise du Heat de Miami, pour preuve c’est le premier joueur a avoir vu son maillot retiré dans cette franchise !

Alonzo dérbaque, Alonzo domine

Alonzo Mourning effectue son parcours universitaire dans la prestigieuse université de Georgetown. Cette université a formé d’autres pivots célèbres comme Patrick Ewing ou encore Dikembe Mutombo ! Ce dernier d’ailleurs sera le coéquipier de « Zo » à Georgetown !

Alonzo Mourning se présente à la draft de 1992 et est sélectionné par les Charlotte Hornets en deuxième position derrière le monstre Shaquille O’Neal . Mourning réalise d’entrée une saison de haut vol en tant que rookie, enregistrant une moyenne de 21,0 pts, 10,3 rebonds et 3,47 contres!
Cette production statistique le place deuxième aux votes pour le rookie de l’année derrière l’indétrônable Shaquille O’Neal. De plus il devient le meilleur contreur de l’histoire des Hornets dès le 49ème match de la saison.
Le fait le plus marquant de sa saison rookie a lieu le 5 mai 1993 lors du quatrième match du premier tour des playoffs face aux Celtics de Boston. A 3 seconde de la fin du match, « Zo » reçoit la balle et claque un step back depuis la ligne des lances francs et BANG !!! Ce shoot permet aux Hornets de remporter la victoire de 104-103 mais aussi la série 3-1.
Les Hornets perdent néanmoins au deuxième tour contre les New York Knicks en 5 matchs. Mourning compile sur ces playoffs une moyenne de 23,8 points, 9,9 rebonds et 3,4 blocs en 9 matchs. L’année suivante, Mourning ne dispute que 60 matchs, affichant des moyennes presque similaires, soit 21,5 points, 10,2 rebonds et 3,1 contres par match, mais les Hornets manquent les playoffs.

Au cours de la saison 1994-1995, la raquette des Hornets composé de Mourning et Larry « Granmama » Johnson aide leur équipe à remporter 50 victoires et atteignent donc les playoffs. Les Hornets perdent cependant en 4 matchs contre les Chicago Bulls au premier tour alors que Mourning affichait une moyenne de 22 points, 13,3 rebonds et 3,3 contres sur la série.

Le pilier de Miami


Le 3 Novembre 1995, après que Mourning ai rejeté l’offre de prolongation de contrat de Charlotte à 11,2 millions $ pour 7, les Hornets l’échange au Heat avec Pete Myers et LeRon Ellis contre Glen Rice , Matt Geiger , Khalid Reeves et un choix de draft 1996.

Mourning devient immédiatement la pièce maîtresse de la formation de Pat Riley. Lors de sa première saison à Miami, il totalise en moyenne 23,2 points, 10,4 rebonds et 2,7 contres par match. Miami se qualife pour les playoffs, bien aidée par l’arrivée de Tim Hardaway en milieu de saison, mais se font balayé au premier tour par les Chicago Bulls d’un Michael Jordan en mission .

À l’été de 1996, Mourning signe un contrat de 105 millions de dollars sur 7 ans avec le Heat. Au cours de la saison 1996-97, le Heat établit le record de la franchise avec 61 victoire en régulière, la deuxième place de la Conférence de l’Est face au champion en titre, les Bulls. Mourning encore une fois dans ses standards statistiques à 19,8 points, 9,9 rebonds et 2,9 blocs de moyenne en régulière, contribue à éliminer le Magic d’Orlando en cinq matchs et se qualifie donc pour les demi-finales de la conférence Est contre les New York Knicks. Les Knicks prennent les devants 3-1 dans la série, mais une bagarre entre Charlie Ward et PJ Brown dans le cinquième match va bouleverser la série puisque plusieurs joueurs sont suspendus. Mourning « en profit »e pour marqué 28 points lors du sixième match, suivi de 22 points et de 12 rebonds lors du septième match accompagné d’un Tim Hardaway stratosphérique avec 38pts sur ce game décisif.. En finale, ce sont une nouvelle fois les Bulls de Chicago qui tombent sur le chemin, et autant ne feront qu’une bouché de Mourning et ses compères en les éliminant 4-1.

La saison suivante, Miami affronte les Knicks au premier tour des playoffs, une série dans laquelle Mourning se fait suspendre pour le 5ème game décisif en raison d’une bagarre sur le terrain avec son ex-coéquipier Larry Johnson.

Au cours de la saison 1998–99 raccourcie pour cause de lock-out , Mourning enregistre une nouvelle moyenne de e 20,1 points, un record en carrière de 11 rebonds et un sommet en carrière de 3,9 contres par match et remporte le prix du meilleur joueur défensif de l’année (DPOY). Il intègre également la All-NBA First Team et termine deuxième derrière Karl Malone aux votes MVP ! Malgré son statut de tête de série, le Heat s’incline à dernière seconde au premier tour des playoffs en raison d’un tir clutch d’Allan Houston lors du 5eme match décisif de la série alors que les Knicks s’étaient qualifié au huitième spot à l’est.

La saison suivante, Mourning enregistre de nouveau une moyenne dans ses normes, c’est à dire de 21,7 points par match, 9,5 rebonds et 3,7 blocs et remporte son deuxième titre consécutif de meilleur défenseur de l’année. Miami balaye les Pistons de Detroit au premier tour des playoffs. Le Heat affronte ensuite New York pour la quatrième année consécutive et se retrouve à 3–2, mais les Knicks de New York reviennent fort et remporte la série en sept matchs.
Pour se soulager de cette déconvenue , Mourning et Hardaway iront remporté une médaille d’or avec les États-Unis aux Jeux olympiques de Sydney à l’été 2000.

Avant le commencement de la saison 2000-01 , Mourning est diagnostiqué d’une maladie rénale rare qui lui l’éloigne des terrains pendant les 5 premiers mois de la saison. Il reviens au jeu le 27 mars et ne dispute que 13 matchs au total et malgré la qualification en playoffs, Miami se fait balayé au premier tour par les Charlotte Hornets.

L’année suivante, Mourning dispute 75 matchs en dépit de sa maladie rénale mais l’année qui suit celle-ci, son se détériore et l’empêche de joué de toute la saison 2002-2003. De plus, son contrat arrivant a expiration n’est pas renouvelé par le Heat.

Passage à vide

Mourning signe un contrat de quatre ans avec les New Jersey Nets en 2003 en tant qu’agent libre. Seulement, le 25 novembre 2003, Mourning prend sa première retraite NBA en raison des complications liées à sa maladie rénale. Le 19 décembre de la même année, il subit une greffe de rein réussie. En 2004, il recommence à s’entraîner avec les Nets et fait partie de de l’équipe pour la saison régulière au cours de la saison 2004-05. Cependant, il se montre mécontent du rôle peu important qui lui est attribué au sein Nets et s’en plaint ouvertement aux médias exprimant son souhait de quitter le New Jersey particulièrement après l’arrivée de Kenyon Martin dans l’équipe. Les Nets exhausse donc son vœu et le transfert aux Raptors de Toronto en échange de Vince Carter. CependantMourning fait clairement comprendre qu’il ne jouera jamais pour les Raptors et ne se rendra même pas à Toronto. Comme excuse officielle, les responsables de l’équipe des Raptors déclareront qu’il ne remplissait pas les conditions médicales pour jouer dans l’équipe. Mourning trouve un échappatoire et reviens a Miami en signant un contrat vétéran le 1er mars 2005 pour la fin de saison.

Retour à Miami

Mourning ne retrouve logiquement pas l’ancien rôle qu’il avait dans la franchise, son rôle a est réduit en tant que remplaçant à cause de la présence de la superstar qui n’est autre que son ancien rival, Monsieur Shaquille O’Neal. Malgré cela, sa défense tenace et sa régularité en attaque font de lui un back-up de luxe ! Miami termine deuxième de la conférence Est pendant cette saison 2004-05. Mourning tournant a 2,66 contres par match alors qu’il ne joue que 20 minutes par match. Miami balaye les Nets au premier tour des playoffs puis les Wizards de Washington au second tour. Miami tombe cependant en sept matches contre les Pistons de Detroit, champions en titre, lors des finales de la Conférence Est. Mourning a mené l’équipe en contre avec 3 unité par match sur la série.

Mourning renoue le contrat avec Miami alors que la franchise remanie son effectif en faisant l’acquisition d’autres vétérans à la recherche d’un titre comme Antoine Walker et Gary Payton. A l’issue de la saison, l’équipe se qualifie en playoffs. Miami vient à bout des Chicago Bulls, des Nets New Jersey et desDetroit Pistons en 6 matchs pour se qualifier pour la finale NBA de 2006. Il s’agit de la première finale NBA dans l’histoire de la franchise et la première pour Mourning. Après un déficit de 2-0, Miami, mené par le monstre Dwyane Wade, remporte les 4 matchs suivant et le Heat remporte son premier championnat NBA.

Retraite

Mourning annonce sa retraite définitive le 22 janvier 2009. Lors de sa conférence de presse, il déclare: « J’ai 38 ans et j’ai le sentiment d’avoir fait tout ce que je pouvais pour ce jeu. » Miami retire officiellement son maillot numéro 33 le 30 mars 2009, faisant de Mourning le premier joueur du Heat à être ainsi honoré . En juillet 2014, Mourning est intronisé au Hall Of Fame.

❗❗ Jouez au quiz sur Alonzo « Zo » Mourning ❗❗

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!