James Harden | Quiz NBA

James-Harden-quiz-nba-basket-1024x575 James Harden | Quiz NBA

James Harden aka « The Beard » est actuellement l’un des meilleurs joueurs de la ligue ! Âgé de 29 ans, il est actuellement dans son prime et martyrise les défenses adverses par ses qualités offensives et sa vision du jeu. Redécouvrons ensemble le parcours qui l’a amené à devenir le MVP de 2018 et le Franchise Player des Rockets !

Un TOP 3 de draft

Après 2 saisons convaincantes en université chez les Suns Devils en Arizona, Harden se voit drafter en 2009 par le Thunder d’Oklahoma City en 3ème position.
Cette première saison confirme un certain potentiel chez le joueur, car il signe notamment le 4ème meilleur % à 3pts pour un joueur de moins de 21 ans, et finit dans la NBA All-Rookie Second Team.

Harden continue d’évoluer et de gonfler ses stats sur sa saison sophomore, mais c’est surtout sur sa 3ème saison qu’il obtient un rôle majeur dans l’effectif du Thunder au coté d’un certain Kevin Durant et Russell Westbrook !
Sur cette saison courte, en raison d’un lockout, Harden reçoit le titre de meilleur 6ème homme de l’année et atteint les finales NBA face aux Heat de Miami ! Seulement, les Heat ne font qu’une bouchée du Thunder en les écrasant 4 à 1 et c’est malheureusement la dernière année de Harden dans la franchise de l’Oklahoma.

Tellement dommage, car quand on regarde ce qu’il se passe aujourd’hui, ce sont 3 futures MVP qui étaient ensemble à cette époque et qui avaient réussi à atteindre ces fameuses finales NBA après seulement 3 saisons passées ensemble. Cependant, avec des « SI », nous pouvons refaire le monde et nous pouvons nous poser de nombreuses questions, est-ce que Harden serait devenu ce qu’il est aujourd’hui s’il était resté chez le Thunder ? Pas sûr !

Harden, une fusée qui décolle dès son arrivée à Houston

C’est donc à l’été 2012 que Harden finit par quitter l’Oklahoma, car le Thunder et Harden ne trouvent pas d’accord pour une extension de contrat, le Thunder finit donc par trade Harden au Rockets de Houston.

Et autant dire que le Thunder s’en mord les doigts très rapidement de ne pas avoir fait plus pour conserver leur pépite, puisque Harden explose littéralement dès son arrivée à Houston.
Lors des deux premières rencontres de la saison dans sa nouvelle franchise, « The Beard » inscrit 37 et 45 points, établissant ainsi un nouveau record NBA de points inscrits pour un joueur effectuant ses deux premiers matchs avec une nouvelle équipe. L’ancien record était détenu par un certain Wilt Chamberlain en 1959 avec 79 pts cumulés dès son arrivée chez les Warriors de Philadelphie. Ça date !
James Harden rejoint également Michael Jordan et Wilt comme joueur ayant inscrit au moins 82 points lors des deux premières rencontres d’une saison régulière.
Il enregistre également cette année-là son premier triple double, devient le joueur ayant tenté le plus de lancers francs, reconnu all-star, finit dans la All NBA Third-Team et pour rajouter une cerise sur le gâteau, inscrit 46pts en obtenant la victoire contre son ancienne équipe le 20 février 2013.

Sacrée progression en passant d’un statut de 6ème homme en 16,8/ 4,1/3,7 à un statut de Franchise Player en 25,9/4,9/5,8.

De 2013 à aujourd’hui

Après une saison 2012-2013 formidable, il est l’heure de confirmer, et que dire, « The Beard » réussit cet examen avec brio ! Il ne cesse, encore aujourd’hui, de gonfler ses stats individuelles, et à l’heure où cet article est écrit, il tourne à plus de 36 pts par match sur cette saison 2018-2019 !

De 2013 à aujourd’hui, Harden est élu 4x dans la All-NBA first team mais est injustement snobé de la liste All-NBA en 2016, alors qu’il ne rate pas le moindre match de la saison régulière et tourne en 29/6,1/7,5 !

Malheureusement, Harden n’a toujours pas retrouvé les finales NBA depuis son départ du Thunder, pourtant, il les touche du doigte avec l’arrivée d’un renfort de taille sur la saison 2017/2018 : Monsieur Chris Paul .

Harden est élu MVP cette année là. Toujours est-il, le Game 7 face aux Warriors, le 29 mai 2018, reste amère dans les mémoires des fans des Rockets, puisque en l’absence de Chris Paul – pour cause de blessures – tous les Rockets ont « CHOKE », que ce soit le Coach Mike D’Antonni, Harden ou le reste de l’effectif.

Alors qu’ils mènent le match de 15 pts, ils enchaînent un MÉMORABLE 0/27 à 3pts de suite qui leur coûtent une place en finale ! HONTEUX ! Cela prouve une chose : Harden doit encore faire ses preuves et progresser dans son Leadership dans les grands moments, c’est à dire dans la vraie saison NBA : en Playoffs !

Malgré ce tragique incident, Harden continue de progresser et nous gratifie d’une saison régulière exceptionnelle. Ce qu’il nous démontre au travers de ses stats entre le 13 décembre 2018 et le 13 janvier 2019.
Harden dispute 16 matchs consécutifs avec au moins 30 points et 5 passes décisives, c’est tout simplement la plus longue série jamais réalisée en NBA !

Harden inscrit plus de 30 points pour 32 parties consécutives entre le 13 décembre et le 21 février. Personne d’autre que Wilt Chamberlain n’a réussi cet exploit !

Est-ce l’année des Rockets et de James Harden ? Son avenir est une page blanche dont il est l’auteur, mais un titre ne se gagne pas tout seul, il se gagne en équipe ! En attendant, c’est bien Hakeem Olajuwon qui reste assis sur le trône du meilleur joueur de l’histoire des Rockets. Harden devra au moins chercher un titre avec cette franchise pour prétendre à cette place !

Style de jeu

James Harden est un combo guard à lui tout seul. Dès son arrivée à Houston, le franchise Player des Rockets effectue en même temps le travail du meneur et le rôle d’arrière. Sa capacité à jouer 2 rôles et 2 postes en même temps, peut certainement expliquer le fait qu’il ait besoin de souffler de l’autre coté du terrain, car dans l’Oklahoma sa défense n’était pas aussi pointée du doigt qu’elle ne l’est aujourd’hui.

C’est simple, offensivement « The Beard » sait quasiment tout faire : l’arrière/meneur sait pénétrer en lay-up ou en dunk grâce notamment à ses qualités de dribbles, de catch-n-shoot, et de création de tirs etc.
Et pourtant, il est loin d’être le joueur le plus explosif de la ligue, mais il compense ce manque par une technique exceptionnelle, avec notamment son fameux step-back dévastateur et ses euro-steps…

Son agressivité et son flair lui permettent également d’être certainement le meilleur « provocateur » de faute de l’histoire pour aller chercher des lancers-francs. Car, oui, Harden a inscrit plus de lancers francs que de tirs, aidé par moment par son bon jeu d’acteur . Sa vision de jeu et sa qualité de passe sont également à souligner comme on l’avait sous-entendu, pas étonnant qu’il maîtrise à merveille le pick & roll.

Harden est également considéré comme insolent, car il a tendance à prendre beaucoup de tirs contestés et forcément quand ça rentre cela est souvent signe de highlights. Pourtant ce n’est pas dans ce genre de situation où Harden est le plus efficace, mais pour les fans de Houston, quand la défense en face est solide, que collectivement Houston n’y arrive pas, on est bien contents qu’un joueur puisse rentrer ce genre de tirs !

Il réalise en ce moment même sa meilleur saison statistiques en NBA, preuve en image :

loading James Harden | Quiz NBA

Loading…

❗❗Jouez au quiz sur James Harden ❗❗


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!