Pete Maravich | Quiz NBA

Pete-Maravich-quiz-nba-basket Pete Maravich | Quiz NBA

Pete Maravich aka « Pistol Pete » est considéré comme l’un des plus grand talent offensif créatif de l’histoire. Ce joueur de la décennie 70s était en avance sur son temps et aujourd’hui il est encore IMPOSSIBLE de le comparer à un autre joueur tellement sa manière de joueur lui était unique avec notamment ses dribbles et ses passes spectaculaires incroyables ! Revenons ensemble sur le parcours de ce grand homme du basket !

Carrière universitaire !

En seulement trois ans à jouer dans l’équipe universitaire (et sous la direction de son père) à LSU, Maravich inscrit 3 667 points, dont 1 138 en 1967-1968, 1 148 en 1968-1969 et 1 381 en 1969-1970, avec une moyenne de 43,8, 44,2. et 44,5 points par match. Tout simplement stratosphérique ! D’autant plus que la ligne a 3pts n’était encore pas mise en place à cette époque ! Il faut également prendre en compte que le chronomètres limitant la durée d’une possession n’était lui non plus pas encore instauré.

Maravich chez les Hawks !

Au vu de ses performances à LSU, Maravich est drafté en 3ème position de la draft 1970 par les Hawks de Atlanta.
Maravich participe à l’entièreté des matchs (81) de sa saison rookie en finissant celle-ci avec une moyenne de 23,2 points par matchs et termine logiquement dans la NBA All-Rookie Team au terme de la saison.
Cependant, l’équipe compte au final 12 victoires de moins que la saison qui précède son arrivée, elle se qualifie tout de même en playoffs mais mais perd face aux Knicks de New York au premier tour.
Lors de sa deuxième saison, Maravich a quelques difficultés. Sa moyenne de points par match chute à 19,3, les Hawks terminent avec le même bilan que la saison passée et ils se font éliminer au premier tour des playoffs face aux Celtics de Boston.
Toujours est-il, Maravich explose sur sa troisième saison, il enregistre une moyenne de 26,1 points et 6,9 passes décisives par match et est sélectionné pour le All-Star Game. Les Hawks chutent néanmoins encore une fois au premier tour des playoffs face à ces mêmes Celtics.
La saison suivante (1973-1974) Maravich inscrit 27,7 points par match, le deuxième meilleur scoreur de la ligue derrière Bob McAdoo, cependant Atlanta déçois une nouvelle fois en terminant la régulière avec un bilan de 35 victoires et 47 défaites, insuffisant pour une qualification en playoffs.

Horse | Maravich vs Bob McAdoo

Maravich chez le Jazz

À l’été 1974, le Jazz de La Nouvelle-Orléans débarque en NBA pour sa première saison. La franchise recherche quelqu’un qui puisse susciter l’enthousiasme de leurs nouveaux fans de basket et avec son style de jeu excitant et spectaculaire, Maravich est considéré comme l’homme idéal pour le poste. Le Jazz décide donc d’échangé deux joueurs et quatre choix de draft à Atlanta pour acquérir Pete Maravich.
Malheureusement, la première saison de Maravich dans sa nouvelle équipe sera très difficile, il réussi à marquer 21,5 points par match mais avec un % de réussite au tir plutôt faible (41,9%) et la saison se conclut par un bilan de 23–59, le pire de la NBA.

C’est sur sa 3ème saison a Utah que Pete (1976-1977) est le plus productif . Il finit meilleur scoreur de la saison avec une moyenne de 31,1 points par match. Son chef d’œuvre de 68 points contre les Knicks est à l’époque le plus grand nombre de points marqués par un meneur en un seul match, mais le bilan de l’équipe savère de nouveau trop léger pour une qualification en playoffs.
La saison suivante, des blessures aux genoux lui font manqués 32 matchs. Malgré tout, il finit la saison en 27,0 points de moyenne par match, et 6,7 caviars.

Fin de carrière compliqué

Les problèmes de genoux vont tourmenté Maravich pour le reste de sa carrière. Il ne joue que 49 matchs au cours de la saison 1978-1979 et ses capacités de scoreurs et de passeurs sont gravement endommagées. L’équipe doit en plus faire face a de graves problèmes financier qui amènent le propriétaire de la franchise, Sam Battistone, a déménagé le Jazz à Salt Lake City.

Maravich ne joue 17 matchs en début de la saison 1979-1980 en raison des blessures, et Adrian Dantley lui prend sa place de franchise player de l’équipe.

Une dernière danse

Maravich signe un tout dernier contrat le 22 janvier 1980 avec les Celtics, la meilleure équipe de la ligue cette année-là, en compagnie de la superstar rookie rookie Larry Bird. L’équipe enregistre un bilan de 61-21 en saison régulière, la meilleure de la ligue et il Maravich retrouve les playoffs NBA qu’il n’avait pas vu depuis 1973. Il participe a neuf matchs pendant ces phases finales, mais les Celtics sont renversés 1-4 par Julius Erving et les 76ers de Philadelphie lors des finales de la Conférence Est.

Réalisant que ses problèmes de genoux ne disparaîtront jamais, Maravich décide de prendre sa retraite à la fin de cette saison. Au cours de ses dix années de carrière NBA, Maravich a disputé 658 matchs, totalisant en moyenne 24,2 points et 5,4 passes décisives par match. En 1987, il est intronisé au Hall Of Fame et son maillot numéro 7 est retiré à la fois par les pélicans et le Jazz de la Nouvelle-Orléans, ainsi que son maillot n ° 44 par les Hawks d’Atlanta .

Pete Maravich décède tristement le 5 janvier 1988 à 40 ans d’une attaque cardiaque à la suite d’un match entre amis.

❗❗ Jouez au quiz sur Pete « Pistol » Maravich ❗❗


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!