Tim Hardaway | Quiz NBA

tim-hardaway-quiz-basket-nba-1024x683 Tim Hardaway | Quiz NBA

Tim Hardaway aka « Tim Bug » est considéré comme l’un des meilleurs crosseurs de l’histoire. Ce joueur aura marqué la période des années 90 en tant que membre de la « Run TMC » aux Warriors et son association avec Zo Mourning chez le Heat de Miami !

Hardaway, métronome de la « Run TMC »

Malgré sa petite taille de 1m83, Tim Hardaway, ayant fait ses preuves, est sélectionné en 14ème position de la draft 1989 par les Golden State Warriors.

Sur sa saison rookie, Hardaway porte le numéro 5, il obtient son fameux numéro 10 après le départ de Manute Bol et termine brillamment sa saison rookie dans la All-NBA Rookie First Team. Hardaway forme directement en compagnie de Mitch Richmond et Chris Mullin un trio offensive d’envergure sous la bannière des Warriors et qui finit par porter le surnom de « Run TMC » (Tim, Mitch, Chris) au cours de la saison 1990-1991, et en tant que meneur de jeu , il est le métronome du jeu rapide de ce trio. Son excellent jeu de passe et son talent individuel feat parfaitement avec les scoreurs que sont Richmond et Chris Mullin.

Golden State se qualifie en playoffs sur cette saison 1990-1991, les 3 joueurs de la Run TMC terminant la régulière avec plus de 20pts de moyenne chacun. Au premier tour, les Warriors élimine 3-1 les San Antonio Spurs de David Robinson pourtant favoris, mais se font écraser à leur tour 4-1 par les Lakers de Los Angeles de Magic Johnson malgré un Hardaway stratosphérique affichant une moyenne de 26,8 points, 12,8 passes décisives et 3,8 interceptions sur la série.

Malheureusement, les débuts extrêmement prometteurs de ce trio ne dure guerre puisque les dirigeants de la franchise veulent renforcer leur secteur intérieur et décident de se séparer de leur numéro 23 Mitch Richmond contre Billy Owens des Sacramento Kings et le 3e choix de la dernière draft, cet acte qui met donc fin au trio de la « Run TMC ».

Ce choix est tout sauf payant, les dirigeants ont détruit un potentiel incroyable au profit de résultats dégressif avec une élimination au premier tour de playoffs sur la saison 1991-1992, une absence de playoffs sur la saison qui suit et pour couronner le tout Tim Hardaway blessé au genou ne joue pas de la saison 1993-1994 et malgré une qualification en playoffs, l’équipe se fait sweeper 3-0 par les Suns de Phoenix. Hardaway restera aux Warriors jusqu’au milieu de la saison 1995-1996, avant d’être échangé au Heat de Miami avec Chris Gatling en échange de Kevin Willis et de Bimbo Coles.

L’apogée de Hardaway au Heat au coté de Alonzo Mourning

Arrivé donc au Heat, Hardaway retrouve des couleurs, il dispute 28 rencontres et termine la saison avec une une moyenne de 17,2 points et 10 passes décisives par match. Miami est qualifié en playoffs mais est balayé au premier tour par les Chicago Bulls de Michael Jordan en mission qui venait tout juste de rouler sur tout le monde sur la saison régulière avec 72 victoires.

La saison suivante (1996-1997) fut un énorme succès pour Miami. Tim Hardaway dispute l’intégralité des matchs de la saison régulière et enregistre une moyenne de 20,3 points et 8,6 passes décisives, tout en se classant quatrième du championnat avec 203 paniers à trois points. Et avec l’aide de Alonzo Mourning, il permet à Miami d’établir un record de franchise avec 61 victoires. Ses Prouesses lui permettent au terme de cette saison de finir 4ème aux votes MVP et d’intégrer la All-NBA First Team.
En séries éliminatoires, Miami se hisse jusqu’au final de la conférence EST après avoir battu le Orlando Magic et vaincu les Knicks de New York en 7 matchs alors qu’ils étaient mené 1-3 dans la série, d’ailleurs Hardaway inscrit 38 points sur le game 7 décisif.


Miami se retrouve donc une nouvelle fois face aux champions en titre, les Chicago Bulls. On connait tous l’histoire, la meilleur équipe de l’histoire l’emporte mais Miami a quoi être fière de son parcours.

Fin de carrière

Cette dernière finale contre les bulls était l’apogée de la carrière de Tim Hardaway, c’est donc le début de la fin pour notre chère Tim. Sur les 3 saisons suivant cette événement, l’équipe se fait éliminer 3 fois de suite en playoffs par les Knicks de Patrick Ewing.
Pour se réconforter, Hardaway et Mourning vont remporté une médaille d’or Jeux olympiques d’été de 2000 à Sydney, en Australie en tant que membre de la « dream team 2 ».
Le dernier coup de souffle sera donné au cours de cette saison 2000-2001, Miami enregistre le 3ème meilleur bilan de l’est avec 50 victoires, mais sera balayé au premier tour par les Charlotte Hornets.

Après la saison 2001, sur le déclin à cause de l’âge, Hardaway est échangé aux Mavericks de Dallas le 22 août 2001 puis aux Nuggets de Denver au cours de la saison en échange de Nick Van Exel.
Petite anecdote pendant son passage aux Nuggets, Hardaway a été suspendu pour deux matchs et condamné à une amende de 10 000 $ par la ligue pour avoir jeté un moniteur de télévision sur le terrain. Le 27 mars 2003, Hardaway signe un dernier contrat avec les Indiana Pacers avec lesquels il ne jouera que 10 petits matchs avant de prendre sa retraite.

Dernière anecdote, Hardaway détient le record NBA pour la plus mauvaise performance au tir dans l’histoire de la NBA avec un somptueux 0/17 au tir
le 27 Décembre 1991 mais décrochant tout de même la victoire 106-102 face aux Timberwolves du Minnesota.
Le joueur 5x All-Star et 4x All-NBA voit son numéro 10 retiré par le Heat de Miami le 28 octobre 2009 et son empreinte sera à jamais gravé dans l’histoire de la NBA, en attendant son intronisation un jour, on l’espère, au Hall Of Fame.

❗❗ Jouez au quiz sur Tim « Bug » Hardaway ❗❗

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!